Sélectionner une page

Cet article est la suite de la question “combien de temps pour devenir rentier immobilier ?” que je vous invite à découvrir ou à relire.

Chaque cas reste unique et nous avons tous des charges différentes selon notre situation.

Si vous avez les moyens :

Si vous avez du répondant derrière vous, rien ne vous empêche de transformer vos avoirs financiers en achetant ou en créant un immeuble entier. 4 grands fonds d’Assurance Vie sont à la limite de ne plus pouvoir financer leurs frais de fonctionnement. Les taux bancaires étant très faibles, leur marge s’étiole inexorablement et l’étau se resserre .

Si votre apport part en comptes courants d’associés dans votre propre système, dans votre SCI IS, et non plus dans celui d’un autre, vous n’aurez pas besoin de toucher aux dividendes de votre SCI IS et cela pendant des années. Ces derniers viendront très vite car votre SCI IS sera alors moins endettée et dégagera un gros cash flow.

Elle sera imposée de son côté à hauteur de 15% d’ IS (mais pas tout de suite) et vous, vous pourrez vivre de vos comptes courants pendant des années, évidemment sans IR , ni CSG.

Dans ce cas, avec ce genre d’arbitrage, de choix, vous pouvez quitter votre job très rapidement.

 

 

Si vous n’avez pas les moyens :

Si vous êtes jeune et/ou que vous n’avez pas une assise financière solide, utilisez une partie de votre salaire net et primes pour investir aussi à travers une SCI IS.

Le schéma est le même mais un peu plus long. Vous éviterez également des années d’IR et de CSG lorsque vous sortirez ou serez sorti du salariat.

Vous pourriez très bien devenir rentier entre 10 ans et 15 ans, en partant de pas grand chose (je l’ai fait en 14 ans, et cela, sans aucune Locations Courtes Durées et des taux beaucoup plus élevés à l’époque).

Fixer vous un objectif écrit, c’est important. Etablissez des sous-objectifs. Personne ne vous jugera si vous prenez “du retard” sur votre feuille de route.

 

Ne soyez pas pressé de quitter votre job, cela se fera en temps utile, je pensais quitter mon job à 44 ans et j’ai été viré à 46 ans 🙂 .

Consolidez donc vos positions par l’action.

On ne devient pas rentier immobilier en moins de 10 ans car

  • en société, il y a les amortissements (et heureusement). Mais beaucoup sur le web confondent chiffre d’affaire et revenu.
  • en nom propre, il y a l’IR et la CSG. Et il y aura probablement bientôt des charges sociales sur les Locations Courtes Durées temporaires. La fiscalité du particulier s’alourdie régulièrement (la CSG a été inventée en 1990, avant elle n’existait pas)

Alors continuez à investir le plus possible dans VOTRE système immobilier : un peu en nom propre et le maximum via l’IS.

N’oubliez pas qu’avec le salariat, le temps travaille contre vous, mais qu’avec l’immobilier vous inversez fortement la tendance, le temps travaille alors pour vous. Vous ne le regretterez pas.

 

 

 

Quand faut-il quitter son job

 

Faut-il conserver son job le plus longtemps possible  ?

 

Même si le salariat n’est plus ce qu’il était, la réponse est “OUI” car :

  • pour une banque, un CDI restera une garantie supplémentaire pour continuer à investir.
  • l’argent provient d’une source extérieure (votre employeur) et donc peut financer quantités d’équipements.
  • il est peu probable, de toute façon, que vous restiez à ce poste jusque 65 ou 70 ans, alors autant vous préparer et être patient, vous sortirez avant l’âge légal de la retraite si vous devenez investisseur.
  • plus vous retarderez votre sortie, plus votre système immobilier sera important le jour J
  • utilisez donc votre emploi et votre patron, utilisez l’acier de vos chaines (salaire) pour vous libérer.

 Le temps et l’argent, si ils sont séparés (voir articles sur les revenus passifs) construiront votre Citadelle Financière.

 

Chaque cas est unique, faîtes avec ce que vous avez sous la main pour acquérir un jour votre Liberté Financière.

Au rmi à 25 ans, salarié à 28 ans, licencié en 15 minutes à 46 ans, je dois ma sérénité au fait d’avoir créé 18 ans avant, à 32 ans, une minuscule SCI IS avec 3 chambres étudiants et y avoir injecté une grande partie des mes salaires de chef de rayon dans mon propre système immobilier en utilisant les comptes courants d’associés. 

Conserver mon job le plus longtemps possible m’a donc permis :

  • d’autofinancer beaucoup d’équipements et de matériaux
  • de limiter l’endettement
  • d’augmenter le cash flow, récupérable aujourd’hui en comptes courants, évidemment sans IR ni CSG.
  • de réussir, 25 ans avant, ma sortie de cette arène de fous furieux qu’est souvent le salariat

J’ai utilisé l’acier de mes chaines pour me libérer.

 

 

N’hésitez pas à faire part de vos commentaires, de vos bons tuyaux et à partager cet article avec vos amis.

  • Alors, à quel âge pensez-vous sortir du salariat ?

 

David ENGRAND

Fondateur du blog www.fortune-immobiliere.fr, du site web www.engrand-immobilier.fr et du groupe public Facebook construire votre fortune immobilière