Sélectionner une page

Le salariat a-t-il encore un avenir ?

 

Un avenir est toujours incertain. Par définition ce sont des évènements qui sont à venir. On peut relire le passé, lire le présent mais si tout le monde pouvait lire l’avenir ce serait le chaos.

Quoique sur le ring de la mondialisation, nous ne sommes pas loin de la mise par K.O. du salariat :

  • concurrence intra-européenne exacerbée : c’est un marché.
  • libre échange maximisé entre les marchés
  • guerres économiques entre 3 continents : Asie, Europe et Amérique du Nord  

Dans ces marchés aux enchères inversées, l’Homme n’est plus le client, il est le produit.

Certains livres ou médias parlent de la fin du salariat. C’est bien une question d’époque.

 

La fin du salariatLa fin du salariat

 

Le salariat, le début de la fin?

 

Si ce n’est pas la fin du salariat, cela ressemble bien au début de la fin. La période des “30 Glorieuses” est terminée et l’ouverture des frontières avec le libre échange a fait exploser la production et la consommation. 

Ce système, dont nous profitons tous, a pourtant ses limites : énergétiques, écologiques, économiques et donc humaines.

 

 

Avant 1980, l’argent était un outil au service de l’Homme. Depuis 1980, avec le libre échange, c’est l’inverse,  l’Homme accepta de devenir un outil au service de l’argent. Un outil au service d’un outil. On ne peut pas faire moins en terme de liberté !

Difficile en effet de se réaliser si notre condition humaine est réduite à celle d’un outil : lisez l’article “salariat contre liberté financière

A moins que vous ne vous éclatiez dans votre travail pendant 5 décénnies, la question “le salariat a-t-il encore un avenir ?” pourrait bien être la graine de votre liberté financière de demain ou de celle de vos enfants, si vous leur transmettez un outil de liberté : votre propre système immobilier que vous aurez construit … grâce au salariat.  Car le salariat de demain n’aura pas le même visage.

Donc à défaut de changer le monde, changez votre monde en sortant de ce système aliénant et construisez votre liberté financière pour devenir rentier immobilier. Plus vous attendrez, plus le ticket de sortie sera cher.

En effet, l’emploi classique est voué, non pas à disparaître, il faudra toujours du personnel, mais il est voué à une drastique réduction des besoins dans les décennies à venir car un nouveau boxeur arrive sur le ring de la mondialisation : l’Intelligence Artificielle.

 

 

L’intelligence artificielle signera la fin du salariat de masse

 

Machines à vapeur contre diligences, morse contre télégraphes, téléphones contre télégraphes, électricité contre bois et charbon, ordinateurs contre livres, informatique contre écriture, téléphones contre minitel, internet contre commerce, robotique contre main d’oeuvre, intelligence artificielle contre … …  Le progrès est inévitable et à chaque révolution industrielle le nombre de postes créés est inférieur au nombre de postes supprimés.

Le nombre de diplômés augmente mais avec la mondialisation, ces derniers sont désormais rapidement mis en concurrence avec des diplômés moins chers (ingénieurs, transports, comptabilités, informaticiens …).

L’intelligence artificielle accentuera le phénomène car elle baissera encore les coûts du travail et augmentera la vitesse des échanges.

Sous-marins, bateaux, avions, taxis, trains, bus, entrepôts, déchetteries, industries, commerces, banques, traders … quantités de postes seront devenus obsolètes avec l’avènement de l’intelligence artificielle.

Souvenez-vous de la période avant l’Internet, ou celle avant le téléphone. Tout fonctionnait moins vite et pourtant tout fonctionnait parfaitement.

Avec l’avènement de l’Intelligence Artificielle, il est judicieux de se demander : le salariat a-t-il encore un avenir ? La période de salariat pour nos diplômés de demain sera morcelée entre de nombreux employeurs et elle sera surtout bien plus courte. Elle se terminera à 45 ans, voire moins.

Plus d’étudiants, plus de déplacements professionnels, plus de mobilité, bref plus de monde qu’il faudra loger loin de chez eux pour des périodes ou des missions plus ou moins courtes.

  • Alors selon vous, le salariat a-t-il un avenir ?
  • Et si construire votre propre système immobilier était la solution pour vous et pour les générations qui vont vous suivre ? (voir article ” 10 raisons pour devenir rentier immobilier” )
  • Et si votre liberté était aussi celle de vos enfants ?

 

N’hésitez pas en m’en faire part en commentaires et à partager.

David ENGRAND

Fondateur du blog www.fortune-immobiliere.fr, du site web www.engrand-immobilier.fr et du groupe public Facebook construire votre fortune immobilière